Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si nous parlons de l’époque de l’URSS et de son industrie automobile, peu de gens savent que l’Institut NAMI a testé et promu les technologies les plus avancées. L’un des projets de l’institut fut par exemple une Volga équipée de deux moteurs.

Une question raisonnable se pose immédiatement. Pourquoi une idée aussi discutable ? Faire une voiture plus puissante est quelque chose de banal. Mais étudier la question de la coupure des cylindres pendant la conduite pour économiser du carburant et réduire les émissions polluantes en est une autre et c’est exactement la raison pour laquelle l’Institut NAMI a entrepris un projet aussi ambitieux. On ne croirait pas de prime abord que de tels objectifs aient pu être fixés en URSS, ou l’essence ne coûtait que quelques kopecks.

Deux moteurs de Kopeïka ont été pris et connectés en série. Ensuite deux radiateurs ont été installés. Comme la longueur du nouveau « bimoteur » était beaucoup plus importante, la partie avant s’est allongée. Et comme le premier moteur ne permettait pas de fermer le capot, il a donc fallu redessiner ce dernier. Au final, ce monstre développait 118 chevaux.  

Après les tests, les conclusions ont été très encourageantes. L’efficacité de cette installation était de 26%. La Volga de base consommait 15 litres aux 100 km, mais celle-ci n’en consommait que 11. Les travaux pouvaient continuer. Le prototype suivant était de la même taille que la Volga de base et cachait sous son capot deux moteurs à pistons rotatifs.

Il développait déjà 140 chevaux. La seule chose qui attirait l’attention était les deux pots d’échappement. De plus, un arrêt automatique du moteur était ajouté, ainsi que la possibilité de couper l’un des moteurs à l’aide d’un bouton situé dans l’habitacle. La consommation de carburant du deuxième prototype était toujours de 11 litres, mais les performances augmentaient de manière significative. Et lors des tests, en coupant un moteur, les ingénieurs ont alors consommé 10 litres.

Cela faisait une économie d’un tiers… Mais finalement tous ces développements et essais ont été remisés sur étagère.

Lu sur : https://dzen.ru/a/Y6iraqZ_pSEC6_Be
Adaptation VG

Tag(s) : #Histoire, #GAZ, #GAZ-24, #Volga, #NAMI, #Protoype, #RPD