Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La société Promtekh est particulièrement généreuse en nouveautés cette année. Au printemps dernier, elle avait présenté plusieurs véhicules spéciaux sur base de Lada Largus, puis Za Roulem avait pu tester des modèles basés sur la Lada Granta et la Lada Niva. Enfin, très récemment c'est une Niva encore plus intéressante qu'elle a montrée.

Promtekh avait déjà travaillé auparavant sur les Niva et Granta mais l’essentiel des transformations étaient effectués sur la Largus : bon marché, fiable et relativement économique. Environ 2,000 exemplaires ont été fabriqués en cinq ans, ce qui n’est pas mal pour un modèle de niche. On peut même parler pour Promtekh d’une certaine spécialisation, VIS-Avto réalisant des utilitaires légers avec un demi-châssis à longerons à partir des Lada classiques et Promtekh transformant la Largus, plus jolie et plus spacieuse. Mais aujourd’hui, AvtoVAZ ne la fabrique plus, on ne sait pas exactement quand elle réapparaitra et les prix des derniers exemplaires dépassait la raison. C’est pourquoi, à Nijni-Novgorod, on a commencé à étendre l’offre de transformations sur les Lada Granta et Niva.

La Niva Kub est une voiture inhabituelle car elle ne dispose pas d’une cellule de chargement séparée comme on le voit habituellement sur d’autres utilitaires sur sa base. La carrosserie est plus longue - vraiment très longue ! - plus haute et fait penser à une voiture particulière en raison de ses flancs plats. C’est sympa à voir. Elle fait la même impression que la transformation de Largus il y a cinq ans : trop utilitaire pour une famille et trop gracieuse pour un utilitaire ! A titre de comparaison, la Niva Legend trois-portes mesure 3,640 mètres de long et son empattement est de 2,200 mm quand la Niva Kub fait respectivement 4,900 et 3,050 mm !

Mais, avec ses sept places, la Lada Largus de série offrait un compartiment à bagages modeste et c’est là où la transformation de Promtekh prenait tout son sens. Elle est donc remplacée par cette Niva qui, parmi d’autres versions, a également été conçue avec un habitacle à trois rangées de sièges, sans cloison derrière le poste de conduite. Si cet énorme break paraît étrange, la Largus ainsi transformée n’était pas non plus une reine de beauté.

Comprenant très bien le principal inconvénient de la Lada Niva, les spécialistes de Nijni-Novgorod ont décidé de modifier le moteur. Ils ont trouvé un partenaire - gardé secret. On sait seulement que le moteur fait désormais 106 chevaux. Il est impossible d’augmenter la puissance d’un quart simplement avec une reprogrammation moteur. Il est fort possible que ce partenaire touche l’alésage des cylindres et remplace les pistons. Nous en saurons plus quand ce moteur sera monté sur les voitures mises en vente.

A vide, sur route, la Niva Kub reprend facilement à partir de 60 km/h. Dans les côtes, il faudra changer de vitesse moins souvent. Avec ce moteur, le Niva est devenu « plus amusant ». Si ces 106 chevaux se trouvaient sous le capot du modèle trois-portes standard, on dirait probablement « considérablement plus amusant ». Mais la Niva Kub est une voiture modifiée, dont l’aérodynamisme a été détérioré et le poids augmenté.

La valeur de ce dernier n’a pas été communiqué mais selon les chiffres disponibles, les calculs ne « collent pas ». Le poids brut autorisé en charge est de 2,150 kg, la charge utile de 850 kg, cela signifie que le poids à vide est de 1,300 kg soit seulement 15 kg de plus que le Niva Legend à trois portes ! Impossible quand on voit l’étendue de la transformation. Il faudra attendre les données officielles après l’homologation qui devrait intervenir d’ici quelques mois.

Avec sa suspension arrière pneumatique, la Niva Kub prend moins de roulis que la Niva Prima avec son énorme cellule rapportée (l’autre Niva proposée par Promtekh), mais se comporte toujours moins bien que la Niva de série dans les virages. Les freins n’ont pas été modifiés du tout… Quand on sait que la charge utile de la Niva 3 portes est d’un tiers de moins (soit 540 kg)... Nous avons déjà conduit des berlines ou des crossovers au poids maximal autorisé : cinq personnes avec des bagages ou des matériaux de construction. Si les performances ne souffrent pas considérablement, les freins sont parfois mis aux abonnés absents. Ils ne sont pas suffisants, même en ville. Il conviendra donc d’être prudent avec cette Niva, surtout si elle est livrée sans ABS par AvtoVAZ.

Le prix annoncé est d’environ 1,7 million de roubles, soit 200,000 roubles de moins que l’actuelle Largus Kub. C’est aussi étrange puisque selon les tarifs officiels, la différence de prix entre une Niva trois portes et une fourgonnette Largus est d’un demi-million de roubles ! Et les coûts de transformation sont plus ou moins identiques. C'est pour cela que comme beaucoup de gens, nous ne voudrions pas perdre la Lada Largus pour de bon. La Niva est une bonne voiture dans certaines conditions, mais pas dans toutes.

Quels arguments jouent en faveur de la Niva comme base de transformation de cet utilitaire ? La qualité des routes régionales et l’accessibilité des villages éloignés. C’est vrai : la Niva n’est pas jeune, mais elle est beaucoup plus confortable qu’un fourgon UAZ Bukhanka. Mais en devenant Niva Kub, a-t-elle conservé toutes ses qualités ?

Même la trois-portes à un moteur à peine suffisant pour les évolutions en tout-terrain. Qu’en sera-t-il avec une version ambulance beaucoup plus lourde ? Et si les capacités de la première restent bonnes en raison de son faible poids et ses cotes géométriques, on peut douter que la seconde qui n’a ni l’une, ni l’autre qualité et dont le point faible sera sans aucun doute le demi-châssis peu apte au tout-terrain fasse aussi bien. De plus, on ne connait rien de la longévité du moteur modifié de 106 ch : qui dit augmentation de puissance, dit plus de couple. La transmission d’origine pourra-t-elle digérer ce surplus ?

Dans ces conditions, il nous parait préférable de choisir un GAZ Sobol Business 4WD, conçu à l’origine comme un véhicule à châssis rigide avec une grande capacité de franchissement.

Légende des photos :

  • La Niva Kub à un look très sympathique pour un véhicule utilitaire.
  • L’intérieur de la Niva Legend est déjà étriqué. La cloison n’a donc pas trop altéré la position de conduite. Les deux sièges conservent le mécanisme permettant de les rabattre mais on ne peut pas mettre beaucoup de choses derrière. Les aumônières dans les dossiers sont pratiques à utiliser.
  • Visuellement, le moteur est identique. Il développe 106 ch. Chez Promtekh, on dit qu'il est possible de pousser jusqu'à 110 ch. Cependant, ce moteur va sûrement être « dégonflé » à 99/100 ch pour réduire les taxes de circulation.
  • La Niva Kub est équipée de nouveaux cardans et d’un arbre de transmission de longueur accrue, de ressorts renforcés VIS et d’une suspension pneumatique. Elle est actuellement à simple circuit mais Promtekh pense monter un double circuit car sur la version ambulance, les poids ne sont pas répartis de manière identique. Maintenir une pression plus élevée dans le ressort pneumatique gauche pourrait améliorer le comportement du véhicule.
  • L’espace de chargement atteint presque 5 m3. Il est accessible des trois côtés. Les futurs utilisateurs auront-ils assez de bon sens pour ne pas surcharger la voiture ? Avec un tel espace, c’est tentant.
  • Les portes arrière pivotantes sont en plastique. Leur partie inférieure est tirée de la Largus : pourquoi réinventer, s’il existe un modèle approprié ?

Lu sur : https://www.zr.ru/content/articles/936387-kubicheskaya-niva/
Adaptation VGhttps://www.zr.ru/content/articles/936387-kubicheskaya-niva/

Tag(s) : #Lada, #Niva, #Kub, #Promtekh, #Utilitaire, #Nouveauté