Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Je vous assure, c’est ma Maluch ! »

« Un frisson m’a traversé et j’ai eu la chair de poule quand j’ai vu cette photo » raconte Zbigniew Noszczynski. L’image a été publiée sur le portail internet Jaw.pl dans le cadre d’un concours et un lecteur y a reconnu sa « Maluch bien-aimée ».

L’accident a eu lieu entre 1995 et 1997. « J’arrivais du centre-ville et le conducteur de la Trabant venait du quartier « Stale ». La Trabant m’a coupé la priorité et je n’ai pas pu freiner. On connait les freins de la Maluch... Je me souviens qu'un homme est sorti de cette Trampek par une vitre latérale. Malheureusement, après cette collision j’ai dû mettre la Maluch à la casse ».

« La situation était désagréable » se rappelle Zbigniew Noszczynski. Il a pourtant de bons souvenirs avec sa voiture. Il l’a reçu de son père en 1979. Cette Maluch a parcouru la Pologne de long en large. En 1980, il est allée en Autriche juste avant l’Etat de Guerre. C’était sa seconde voiture, la première était une Skoda Tudor. « C’était une bonne voiture mais un aller et retour jusqu’à Chrzanow et le réservoir était vide ».

Dans sa voiture il avait même installé une télévision, en noir et blanc avec un écran de 8 pouces, et il pouvait capter deux chaînes ! « La Maluch a eu deux moteurs. Le premier a fait 155,000 km puis un ami l'a installé ensuite dans un tracteur, le deuxième avant l’accident avait déjà fait près de 110,000 km ».

Zbigniew Noszczynski se souvient aussi des routes de Jaworzno au début des années 90. « A l’époque dans les rues il y avait 3 voitures et 15 charettes. Mon fils a pris une fois la voiture pour aller à Poznan et a poussé la Maluch au-delà de 130 km/h. Moi, la vitesse maxi à laquelle j'ai roulé c'est 120 km/h ».

Lu sur : http://www.jaw.pl/2016/03/przeciez-to-moj-maluch/
Adaptation VG

Tag(s) : #Polski-Fiat, #126p, #Maluch, #Anecdote