Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Depuis les débuts de Sovietauto.fr, il y a pas mal de temps déjà, j’ai publié quelques messages « anniversaire » pour expliquer la philosophie du site et aussi MA philosophie sur les voitures de l’Est et la manière dont j'aime à partager ma passion...

En 2007 pour les 5 ans, j’expliquais ainsi une nouvelle fois :

- Je ne roule toujours pas en Lada ! Je fais partie des personnes qui pensent qu'un fantasme doit rester un fantasme :) Les jeunes mariés ont plein de projets à prioriser. Mais pour tout vous avouer, je consulte de manière fréquente les petites annonces sur eBay pour flairer et laisser passer les bons coups...

- S’il y en a une qui me comprend et partage ma passion, c’est bien ma femme... Nos souvenirs de vacances sont là pour en témoigner :)

Mais vous connaissez le proverbe, patience et longueur de temps obligent à prioriser. Un enfant, bientôt deux, une maison avec garage, mais toujours une femme compréhensive pour me pousser à profiter pleinement de mon indicible passion.

Ma vie a donc basculé ce lundi 11 juillet 2016 à la lecture d’une annonce sur internet. Ma nouvelle conquête est âgée de 23 ans... Oh, rassurez-vous, je n'ai pas divorcé. Je n'ai pas remplacé ma Polonaise par une Russe, plus jeune de surcroit ! Il n’y avait rien de matrimonial dans l’annonce. Mais avouez que trouver une Natacha sur Leboncoin à moins d’un kilomètre d’ici c’est un sacré coup de pouce du destin !

Cette semaine (et pas seulement en raison de l’actualité dramatique), les nuits ont été blanches... Le cerveau en émoi. Ne pas aller la voir et la laisser filer ? Regretter toute la vie ? Il y en a aussi une qui me pousse et qui m'invite à ne pas réfléchir autant. Un mail sans réponse lundi soir, un mardi occupé par le boulot puis un échange de sms mercredi se solderont par une rencontre ce jeudi devant notre maison, à l’heure du défilé du 14 juillet.

Coup de tonnerre. Au sens propre puisqu’un magnifique orage est arrivé sur la région pile poil à l’heure prévue du rendez-vous. Mais peu importe... Comme convenu cette Natacha s’arrête devant la maison. La propriétaire en est presque hilare d’avoir du recapoter en vitesse. La voiture présente aussi bien que sur les photos de l’annonce. Ce ne sont pas les jantes 15 pouces façon « tuning » (mais d’époque finalement) qui vont me rebuter. L’intérieur est quasi parfait et la capote frise la perfection. La voiture aurait moins de 30 mille kilomètres ce que semble accréditer l’état du pédalier ou du levier de vitesse. Si ce peu de kilomètres aura peut-être une incidence sur le moteur peu engageant à voir, les frais récents (freinage, allumage, pot d’échappement) et un contrôle technique sans contre-visite montrent que sa propriétaire a toujours essayé de prendre soin de cette voiture qui servait essentiellement l’été dans une résidence secondaire en Baie de Somme.

Encore sous la pluie, nous partons en famille pour un petit essai. C'est presque un moment historique. J’ai déjà conduit plusieurs voitures de l’Est mais jamais de Lada ! Elle est un peu rugueuse mais cela paraît tout à fait normal compte tenu de l’âge ou ses origines mais finalement elle se conduit très bien. Après 2 kilomètres et parce qu’il ne pleut plus, la vendeuse me propose de décapoter. Sensation extraordinaire que de découvrir ce ciel bleu... Le pied et la banane pour tout le monde, en particulier pour notre fils de 3 ans juché sur un vulgaire coussin !

Retour à la maison. La décision est rapidement prise devant la voiture. Il n’y a pas à chipoter. Les quelques petits défauts ça et là ne semblent rien devant ceux des autres exemplaires qui ont circulé ou circulent dans les annonces depuis des années... Voilà une rareté, une beauté, un mythe, un fantasme, un rêve que je ne peux pas laisser passer.

Cette Natacha 1500 de 1993, exemplaire N°410, dort désormais dans notre garage. Elle est sauvée et à nous pour longtemps... Je ne pourrai plus jamais dire : « Je ne roule toujours pas en Lada » !

VG

Tag(s) : #Lada, #Natacha, #VG