Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De Togliatti à Anvers... le long voyage des Lada.

Le déménagement me permet de remettre la main sur des documents amassés au cours de ces dernières années consacrées aux voitures de l’Est. Nous avions parlé il y a très longtemps du voyage qu’effectuaient les Lada entre l’URSS et l’Europe de l’Ouest. J’ai remis la main sur un numéro de la revue « Autoexport » datant de 1974 (le numéro 33/2-74) contenant un article intitulé « De Togliatti à Anvers ». En voici la traduction :

« Nous avons déjà évoqué dans notre bulletin les débuts d’une première mondiale, le transport de voiture en mode fluvio-maritime, à la demande de l’organisation « Autoexport ». En 1973, le bateau « Sormovski-5 » a effectué sa première rotation entre la ville de Togliatti et le port belge d’Anvers. Durant les 12 jours de navigation, il est passé par la Volga, la Mer Baltique, le canal de Kiel et la Mer du Nord, soit près de 3000km. Il transportait 208 Lada 1500S tout juste sorties de chaine, installées à bord sur des dispositifs spéciaux.

L’apparition de ce type de transport a provoqué un intérêt particulier aussi bien auprès des spécialistes du transport que des commerciaux de VAZ. Et ce n’est pas un hasard car les exportations des voitures vendues sous la marque « Lada » a fortement augmenté. Et comme elles le sont sous l’incoterm CIF (cost insurance freight), Avtoexport a la totale responsabilité du transport de ces voitures jusqu’au port de destination. Le « Sormovski-5 » a été un allié précieux pour l’organisation car les Lada ne souffrent plus des multiples ruptures de charge et ne risquent plus d’être abimées lors du transport.

Une délégation de la société Gremi, l’importateur en Hollande des voitures « sdelanno v CCCP » a assisté à Anvers au déchargement des Lada. Après avoir pu visiter le bateau et admirer le système d’amarrage des voitures, les spécialistes de Gremi, dont son directeur générale, ont émis le souhait que les voitures en provenance d’URSS soient toujours livrées sur ce type de navire.

Le « Sormovski-5 » dispose de cinq cales qui peuvent être fermées hermétiquement. Son faible tirant d’eau permet de charger les voitures à proximité de l’usine (il faut d’ailleurs remarquer que les principales usines automobiles soviétiques sont situées près des grandes voies navigables). De plus, le « Sormovski-5 » est capable de naviguer dans des creux de 6 mètres. Des conditions de mer qu’il a déjà rencontrées et qui n’ont pas eu de conséquences sur les voitures qu’il transportait.

Non seulement les voitures arrivent en bon état, et en plus le temps de transport entre Togliatti et Anvers a été réduit par trois ! »

Adaptation VG

Tag(s) : #Histoire, #VAZ, #Lada, #Togliatti, #Usine, #Export