Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une Jigouli cool pour 100 mille roubles !

Comment transformer une simple « Semerka » en machine de drift efficace ? Kirill Zeïlikman est un pilote expérimenté qui, depuis quelques années, sévit l’été sur les épreuves de drift au volant d’un Toyota Altezza. L’hiver il sort une « TAZ » marrante et stylée qu’il s’est construite pour quelques milliers de roubles afin de s’entraîner et faire quelques courses. Les Jigouli, et principalement les VAZ-2107, sont souvent utilisées pour ce type d'entrainement car elles ne coûtent pas cher, ont les roues arrière motrices et sont faciles à réparer. De plus, on trouve une multitude de pièces et d’accessoires pour les préparer et les améliorer dans son garage ou le long d’un trottoir.

Que faire quand on a sous la main une centaine de milliers de roubles ? La majorité des pilotes amateurs préparent et réparent eux-mêmes leur voiture et c’est pourquoi nous ne compterons que les pièces et pas la main d’œuvre. La voiture elle-même, en état de marche et avec une carrosserie plus ou moins complète, peut être trouvée pour environ 30 à 40 mille roubles. Pour s’entrainer sur la glace un moteur à injection standard est amplement suffisant. C’est pourquoi il n’est pas nécessaire d’envisager une coûteuse préparation pour gagner quelques chevaux.

En revanche, un blocage de différentiel est obligatoire et il vous coûtera 7 mille roubles. Il faut aussi penser à de bons pneus à clous qui permettront de glisser à une vitesse suffisante : les quatre pneus vous coûteront 15,000 roubles. Kirill a choisi pour l’arrière les légendaires Continental ContilceContact BD (175/65/14) et des Nokian Hakkapeliitta 8 (155/65/14) pour l’avant. Les pneus arrière permettent de propulser efficacement la voiture tandis que ceux de l’avant offrent un bon maintien latéral : c’est ce qui va permettre au pilote de garder le contrôle lors des longs travers.

C’est uniquement pour une question de style que ces pneus sont montés sur des jantes extra larges (8 pouces à l’avant et 9 pouces à l’arrière) faites sur mesure à partir des jantes d'origine qui ont coûté, peinture comprise, 11 mille roubles. Il faut rajouter 6 mille roubles pour les entretoises qui permettent le montage des jantes utilisées pour la course (celles en tôle) et celles utilisées pour rouler sur route ouverte (pour le look).

A l’intérieur l’équipement minimum, outre la direction assistée (environ 3 mille roubles), se compose des sièges sport avec ceinture de sécurité (10 à 15 mille roubles) et du volant sport (3 à 5 mille roubles). Extérieurement, le plus gros travail porte sur la suspension : des tirants sport Club Turbo (5,5 mille roubles) permettent de modifier l’angle de braquage. Pour gagner de l'argent, les réglages sont finalisés par Kirill et son mécano. 5,5 mille roubles supplémentaires ont été investis dans les amortisseurs Monroe Adventure 4x4 (pour Niva !) qui se montent parfaitement sur les Jigoulis et qui donnent la rigidité nécessaire au châssis.

Il a fallu compter une dizaine de milliers de roubles supplémentaires pour quelques babioles, le montage des pneus, les réglages, etc... Au total, il faudra compter environ 95 mille roubles pour une voiture qui roule bien mais pas forcément très jolie... Mais rien ne vous empêchera d’investir quelques milliers de roubles supplémentaires pour flatter votre ego ou par pur sens de l’esthétisme. Kirill s’est ainsi adressé à l’atelier de préparation Clinched, spécialisé dans les ailes larges et autres accessoires au style japonais (JDM Style). Les gars ont modifié totalement la voiture pour environ 20 à 30 mille roubles sans compter les magnifiques jantes SSR Star Shark restaurées à 41 mille roubles.

Pour monter ces jantes, il a fallu découper et agrandir les passages de roues et les habiller d’ailes en plastiques. Sur les ailes avant sont installés des rétroviseurs rappelant les vieilles japonaises et sur le couvercle de coffre est monté un becquet « ducktail ». Sous le pare-choc avant on remarque un spoiler démontable que Kirill enlève pour les courses.

La touche finale est apportée par une jalousie de vitre arrière et la peinture de tous les plastiques à la bombe. Kirill peut être fier de son « aubergine » capable non seulement de faire de la glisse sur la glace du circuit de Miatchkovo mais aussi de plaire à tous les amateurs de culture automobile.

Lu sur : https://auto.mail.ru/article/59223-kak_za_100_tysyach_sdelat_iz_zhigulei_krutuyu_mashinu/
Adaptation VG

Tag(s) : #VAZ, #Lada, #2107, #Tuning, #Drift