Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A peine parues dans la presse et sur internet, les premières photos de la ZiL-4112R ont provoqué un nombre incalculable de rumeurs, certaines parfois des plus fantasques. Et contrairement aux bruits qui ont circulé, cette limousine n’a pas entraîné une dépense inconsidérée des deniers de l’Etat. Il est également injuste de voir en elle un simple restylage de la vieille ZiL-41047.

Cette voiture (fruit d’un projet qui porte, comme on cela a largement été dit, le nom de « Monolith ») a été réalisée en six ans par la société privée « Depo-ZiL ». C’est d’ailleurs cette société - très connue des amateurs d’automobiles comme spécialiste de la restauration, de la réparation et l’amélioration des ZiL - qui a financé entièrement cette « reconstruction ». Elle avait bien entendu eu l’intention de la montrer une fois terminée aux représentants du gouvernement. Ce qui est sûr, c’est que « Depo-ZiL » avait l’envie, presque puérile, de réaliser quelque chose sans précédent.

En fait, cette ZiL-4112 est bien une voiture toute nouvelle, même si elle peut aussi être considérée comme une simple modernisation de la ZiL-41047. De l’ancien châssis, il ne reste que les parties avant et arrière, les attaches de pare-chocs étant d’ailleurs repensées pour répondre aux normes de sécurité en vigueur. Ces derniers ne sont d’ailleurs plus en acier mais réalisés dans des matériaux modernes. Si la préservation du style traditionnel de la« Tchlenovoz » était l’une des conditions principales, on n’a conservé que le capot et les poignées de portes... Le reste a été fait en partant de zéro. Comparée à son prédécesseur, cette limousine a été raccourcie d’environ 110 mm, mais l’empattement a été augmenté de 200 mm.

L’intérieur a été conçu et réalisé en Russie en utilisant des composants importés. On y trouve tout ce que l’on doit trouver dans une limousine moderne : de la climatisation 4 zones aux stores électriques, en passant par l'écran noyé dans la cloison de séparation de l’habitacle où l’on peut diffuser des images transmises par des caméras extérieures.

Le moteur V8 de 7,7 litres, d’origine ZiL, a été sérieusement modernisé. Le système de refroidissement est entièrement nouveau. Il comporte en particulier deux ventilateurs électriques. Le collecteur d’admission a été redessiné et l’injection multi-point a été créé spécifiquement pour ce bloc. Le moteur répond à norme Euro-4, développe environ 340 chevaux pour un couple de 640 Nm à 2500/2700 tr/min (les valeurs exactes n’ont pas encore été mesurées). La boîte de vitesses automatique à cinq rapports a été développée par l'américain Ellison spécialement pour la ZiL-4112R. De la Zil-41107, il ne reste que la direction et la suspension. Elle est à barres de torsion à l’avant et à ressorts à l’arrière (on prévoit d’ailleurs une suspension pneumatique). Les freins comportent à disques ventilés avec un ABS et un correcteur de trajectoire Bosch.

Le journal Za Roulem n’a pas pu conduire la voiture mais a tout de même pu faire un tour à son bord. Elle doit d’ailleurs être considérée comme une maquette roulante et non pas comme un produit fini. Son seul défaut notable est l’espace compté qui est offert à son conducteur. C’est une tradition qui aurait dû être évitée en sacrifiant un peu de place pour les passagers !

Ce projet a-t-il une chance de connaître une suite ? C’est peu probable. Les représentants de l’Etat ont déjà vu la voiture mais ils n’ont fait aucune promesse pour accorder un financement à cette « restauration » longue, fastidieuse et coûteuse. Et « Depo-Zil » ne pourra commercialiser cette voiture tout seul que s'il trouve des investisseurs et en ayant la promesse de commandes.

Aujourd’hui, ce projet n’a donc pas de sens. La voiture aurait besoin d’un moteur, d’une suspension et d’une direction beaucoup plus modernes. De nombreux constructeurs dans le monde entier, et pas de modestes entreprises privées, construisent des limousines de ce type mais tirent leurs bénéfices de la production en masse de modèles plus petits. C’est pourquoi, cette limousine ne restera qu’un beau rêve...

Légende des photos :

  • Une des fiertés des créateurs de la ZiL-4112R : les portes arrières battantes qui s’ouvrent à l’opposée tout en conservant la rigidité de la carrosserie.
  • A l’intérieur on trouve des tablettes rabattables, deux sièges supplémentaires avec réglages électriques, un bar et un compartiment énorme entre les sièges pouvant recevoir les équipements nécessaires aux grands de ce monde.
  • Au centre du pare-brise, on trouve un petit-écran sur lequel peuvent s’afficher des informations sur la voiture.

Lu sur : https://www.zr.ru/content/articles/487168-zil-4112r_zil_zilych/
A compléter par ce long reportage d’AvtoVesti : http://player.rutv.ru/index/iframe/video_cid/49502/acc_video_id/235544
Adaptation VG

Tag(s) : #ZiL, #4112R, #Prototype