Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Polonez Kombi : le break tardif.

Celui qui saura expliquer pourquoi il a fallu attendre vingt ans pour enfin voir apparaître un break Polonez décrochera la timbale. Car cette carrosserie aurait pu être proposée depuis le début. On croisait fréquemment sur la route des Polonez avec le hayon à moitié ouvert, transportant divers objets de grande taille... Des objets plus grands que ce que le petit coffre ne pouvait accueillir. Il n’est donc pas étonnant que dès son lancement le nouveau break a commencé à bien se vendre.

C’est le nouveau directeur de FSO, Andrzej Tyszkiewicz, qui avait pris la décision de lancer cette version Kombi, juste après la commercialisation de la nouvelle Polonez Caro modèle 1991. Une maquette a été réalisée par le bureau d’étude de Falenicy en 1992 et un an plus tard elle faisait sa première apparition publique à la deuxième édition du Salon International de l’Automobile de Poznan. Tous ceux qui l’on découvert à ce moment-là se sont posés les mêmes questions : pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps pour voir cette Polonez Kombi et quand va-t-on pouvoir l’acheter ? A la seconde question, on répondait « peut-être dans deux ans, les travaux sont en cours ».

En fait, cette maquette n’était même pas définitive. Les stylistes Antoni Kasznicki et Miroslaw Kowalczuk ont finalisé le projet et c’est la société Ruecker Polska qui a été chargé de le mettre en œuvre. La voiture restait jusqu’aux portières arrière à l’exception du pavillon une Polonez Atu Plus de série, ce modèle lancé en 1996. Toute la partie arrière était constituée de panneaux en plastique fixé sur un squelette en acier. Le hayon était également réalisé en plastique et pour affiner l’ensemble, des barres longitudinales étaient fixés sur le toit.

La Polonez Kombi pouvait transporter 5 personnes et 210 kilos de charge (et même 430 kilos dans sa version 2 places), car elle disposait du pont arrière renforcé de la version utilitaire Cargo et de ressorts plus durs. Son coffre pouvait passer de 450 litres à 1500 litres, une fois la banquette arrière rabattue. Un volume tout à fait appréciable. Pour ce prix, il était difficile de trouver mieux. Malgré un processus de production ne manquant pas défauts (l’alignement entre les parties métalliques de la carrosserie et les éléments rapportés en plastique manquant de rigueur et ne pouvant pas être rattrapé par la bourrelet en plastique courant jusqu’au feu arrière), cette voiture ne manque pas de charme et reste fréquente sur les routes polonaises.

La production de ce modèle a débuté seulement le 15 avril 1999 pour s’achever trois ans plus tard, le 22 avril 2002. Reste à connaître le nombre d’exemplaires réellement produit, pour savoir s’il s’agit d’un modèle courant (et donc fiable ?) mais rare et donc à conserver.

Lu sur : http://motoryzacja.interia.pl/news/spoznione-kombi,935255,5067
et sur : http://www.auto-swiat.pl/1-polonez-16-gsi-kombi-tym-razem-kombi
Quelques photos de belle taille sous ce lien :
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Polonez_Kombi_1,6_MPi.jpg
Adaptation VG

Tag(s) : #Histoire, #FSO, #Polonez, #Kombi