Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Lada Samara est une base très populaire pour ceux qui construisent des voitures destinées à s'aligner sur les pistes de dragster. Il existe des VAZ-2108 toutes plus folles les unes que les autres qui accumulent les succès sur les 402 mètres de ces épreuves. Mais peu d'équipes se sont résolues à partir d'une version 5 portes, la VAZ-2109, essentiellement en raison de son poids plus élevé. Pourtant les deux portes supplémentaires n'ont pas fait peur à l'équipe MLDT auteur de cette intéressante bête de course qui fait rapidement monter la température sur le tarmac.

Comme pour tout dragster, la chose la plus intéressante dans cette voiture, c'est le moteur. A l'ère où tout le monde ne jure que par la turbocompression, l'équipe MLDT a délibérément choisi de rester au moteur atmosphérique. Ce moteur unique est constitué en fait de deux moteurs VAZ (quand ils en parlent ils utilisent le terme de "sandwich") sérieusement renforcé pour supporter l'augmentation de puissance. La course a été augmentée d'un centimètre par l'utilisation de bielles de BMW M3, du vilebrequin d'un bloc diesel Audi et de pistons forgés réalisés spécialement. La seule manière de tirer une puissance plus ou moins décente d'un moteur atmosphérique est de monter un collecteur à quatre pipes d'admission. Le dispositif approprié a été commandé à Togliatti, la respiration du moteur est désormais plus que suffisante. L'installation de deux pompes à essence et d'une rampe d'admission doublée de VAZ-2112 complète le tout. L'échappement est aussi simplifié au maximum puisqu'une ligne directe débouche désormais sous le bas de caisse. Cette configuration permet d'éviter la perte de puissance engendrée naturellement par l'évacuation des gaz d'échappement.

Une injection de NOS permet désormais de gagner 200 chevaux supplémentaires, soit 80 de plus que l'installation précédente. Mais lors de la première course sur le polygone de Dimitrov, le moteur n'a pas supporté ce sursaut de puissance. Une soupape a cédé et le voiture a terminé sa course sur trois cylindres. Malgré cela, le résultat au bout de 402 mètres est resté impressionnant avec 12,8 secondes. Cela prouve que le moteur a encore un potentiel de puissance énorme et qu'après les réglages adéquats la voiture pourra signer des chronomètres dignes de sa catégorie.

La transmission a longtemps posé problème. Quand la voiture a commencé à participer à des courses en 2008, la transmission était restée d'origine et ne pouvait pas faire face. C'est pour cette raison qu'en 2008, on ne réussissait jamais à faire mieux que quatrième. En demi-finale, la transmission commençait à montrer des signes de faiblesses et il fallait donc la remplacer pour la course suivante. C'est après l'avoir remplacé huit fois et en voyant son budget pièces détachées exploser que l'équipe a commencé à se préoccuper du problème. Les pièces produites sur commande donnent désormais toute satisfaction. Lors de la deuxième saison elles n'ont jamais causé le moindre problème. Idem avec le volant moteur. Il fallait constamment le changer après la course, et même en modifiant les pièces d'origine rien n'y faisait. Là aussi il a fallu passer par une pièce réalisée sur mesure. Côté embrayage et afin d'éviter tout problème, l'équipe avait par contre installé dès le début un embrayage double disque en céramique de marque A'pexi, cher mais efficace.

Un vrai dragster ne roule qu'en ligne droite et freine rarement. C'est pourquoi le freinage n'est pratiquement jamais modifié : avez vous déjà une voiture de plus de 500ch avec des freins arrière à tambour ? Et bien regardez cette VAZ-2109 ! La suspension a en revanche été modifiée : les amortisseurs arrière sont les habituels Plaza Sport, et à l'avant on trouve des pièces d'origine renforcées. Les ressorts sont quasiment aux abonnés absents, puisqu'ils ont été coupés à la moitié pour permettre le montage des énormes roues de dragster. L'ensemble est tellement dur qu'il suffit d'une petite saignée sur la piste pour que la voiture subisse un véritable tremblement de terre. C'est ça aussi le sport !

Cela n'empêche toutefois pas la voiture d'être présentable. Par exemple, cette VAZ-2109 reçoit un pare-choc tuning qui a été découpé pour permettre l'installation des 4 pipes d'admission. On trouve aussi des phares avant de Samara 2114 avec des ailes élargies qui permettent à la voiture d'avoir ce look inimitable. Mais ces modifications ne sont pas inutiles : le nez de la 2114 est plus aérodynamique que celui au dessin maladroit de la 2109 et les ailes larges ne sont là que pour le passage des pneus de dragster. A l'arrière de la voiture, c'est plus clair. Là on fait dans le brutal. Le pare-choc d'origine, les feux peints de la couleur de la carrosserie et des attaches de capot compétition font immédiatement penser que nous avons affaire à une voiture de course. Et il n'y aura plus aucun doute en montant à l'intérieur, l'accès n'étant possible que par les portes avant, celles de l'arrière étant soudées. L'ouverture est d'ailleurs possible par l'extérieur malgré l'absence de poignées puisque des petites tirettes (celles que l'on trouve habituellement pour le verrouillage intérieur) sont installées au niveau des lécheurs de vitres. Une modification que nous n'avions jamais rencontrée auparavant !

C'est à l'intérieur que l'on comprend ce que le terme réduction de poids signifie. Les modifications habituelles ont été appliquées à la VAZ-2109 : toutes les garnitures ont été enlevées (pour la course la moquette n'est d'aucune utilité), les sièges d'origine ont été retirés et tout a été mis à nu. Toutes les vitres sauf le pare-brise ont été remplacées par du plastique. Elles sont recouvert d'un vinyle du même rouge que la couleur de la carrosserie, une autre idée inhabituelle. De même que le remplacement du réservoir d'origine par un réservoir de hors-bord... car le réservoir "maison" installé au départ ne répondait pas à la réglementation en vigueur dans les épreuves de dragster et il a fallu le remplacer sur le champ ! C'est donc sur un bateau qui passait par là (!) que l'équipe a jeté son dévolu et il a trouvé sa place dans l'emplacement de la roue de secours. Incroyablement, la planche de bord à survécu à cette cure de poids. Elle est restée en place et se complète d'instruments Autogauge et d'un énorme tachymètre avec shift-light. On ne peut pas non plus louper la bonbonne d'oxyde nitreux, peinte de la même couleur que la voiture et installée à droite du pilote.

Le meilleur temps enregistré par la voiture sur le 400 mètres est de 12,3 secondes, mais l'équipe MLDT est convaincue être en mesure d'améliorer ce temps car le moteur n'a pas encore atteint tout son potentiel. Ce sera toutefois difficile avec ce moteur atmosphérique face à des monstres turbocompressés qui développent désormais jusqu'à 600ch. Mais l'équipe MLDT n'a pas encore dit son dernier mot et elle s'apprête à faire de nouvelles modifications. Celles-ci restent pour l'instant secrètes...

Lu sur : https://autonew.ucoz.ru/publ/tuning/vaz_2109_krasnaja_konnica/1-1-0-98
Adaptation VG

Tag(s) : #VAZ, #Lada, #2109, #Dragster