Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques faits sur la légendaire Moskvitch.

En 1930 a été fondée à Moscou, la MZMA (Usine Moscovite de Voitures de Petite Cylindrée). 80 ans plus tard, en 2010, l’usine légendaire a cessé d’exister et par une étrange coïncidence, il ne reste rien, ni artéfact, ni documentation sur cette société dont l’histoire est pourtant si intéressante... Voici donc une belle occasion d'évoquer quelques faits intéressants et découvrir des photos parfois inédites sur la légendaire Moskvitch.

1. L’Usine Moscovite de Voitures de Petite Cylindrée : l’histoire de la création et l’existence de MZMA (renommé en 1990 « OAO Moskvitch ») est plus riche et surtout moins connue que celle d’AvtoVAZ. A la fin de l’année 1930, l’usine est ainsi baptisée KIM pour Usine Automobile de l’Internationale de la Jeunesse Communiste.
2. A l’époque, cette entreprise assemblait des Ford à la technologie déjà dépassée. Dans les premiers temps, les concepteurs soviétiques n’étaient pas impliqués dans la création de modèles propres à la MZMA.
3. (sans légende)
4. Le développement indépendant de l’usine commence avec la Grande Guerre Patriotique. L’effort se porte sur le plan militaire. Après la guerre, des équipements industriels confisqués à Opel sont mis en place et la production de l’Opel Kadett modèle 1938 commence dans une usine rebaptisée MZMA.
5. Après la Kadett, l’usine développe son propre modèle, la Moskvitch-401. La décision de produire ce modèle sous ce nom remonte à 1953. L’URSS produisait déjà avec GAZ la Pobeda et s’apprêtait à lancer la Volga. La Moskvitch est un véritable évènement pour MZMA et dans une certaine mesure c’est aussi le signe du dégel à venir avec Khrouchtchev. La 401 était étroitement dérivée de l’Opel Kadett, ce modèle d’avant-guerre déjà dépassé techniquement. Et si la production prenait le caractère de la grande série, les ouvriers de l’usine devaient encore faire appel à la débrouille.
6. « Achetez une Moskvitch pour votre usage personnel en version cabriolet !» clame une publicité de ces années-là.
7. En 1955 la 401 est remplacée sur la chaine par la 402, une voiture beaucoup plus moderne et plus confortable. Le moteur 1,2 litre voit sa puissance portée de 26 à 35 ch. La Moskvitch-402 a été sérieusement testée et pour la première fois elle était considérée comme une bonne voiture avec des performances techniques décentes. Les véhicules d’essai ont connu des conditions difficiles : routes défoncées, boue, etc... Avec ce modèle l’usine se développe et gagne du terrain. Quelques années plus tard, la MZMA commence à produire des voitures de sport totalement conçues par ses ingénieurs. Elles participent aux premières grandes compétitions automobiles organisées en URSS.
8. C’est difficile à croire, mais cette photo montre la « Saliout », une voiture développée par MZMA. Elle a été créée dans les années 50... Soixante ans plus tard, le pays produit la Lada Kalina !
9. Les ingénieurs de l’usine étaient largement respectés et se rendaient même à l’étranger pour suivre des formations.
10. La vie culturelle de l’usine était également très active . L’exemple de sa chorale.
11. (sans légende)
12. Voici en photo un châssis nu qui pouvait servir à réaliser une carrosserie utilitaire.
13. C’est à cette époque que l’on a commencé à développer le moteur type 406 faisant une cylindrée allant de 1,1 à 1,5 litre. En 1958, après une relativement courte pause, l’histoire de la MZMA continue avec la mise en production de la Moskvitch-407. Ce moteur accouplé à une boîte 4 vitesses en faisant l’un des meilleurs produits de toute l’Union. En 1960, ce modèle reçoit également un nouvel essieu arrière et par la suite, MZMA poursuit sa modernisation, par exemple en lançant le break « Moskvitch-423 » et la fourgonnette « Moskvitch-430 » qui va devenir incroyablement populaire.
14. (sans légende)
15. Moskvitch-408.
16. Moskvitch-408 « Tourist » (1964).
17. La gamme Moskvitch aurait pu être vraiment très développée. La Moskvitch-415 devait combiner les propriétés des autres modèles et offrir les capacités d’un vrai tout-terrain. Il y a même eu des prototypes de voitures à huit-places avec des pièces de Volga ! On travaillait à la mise en production de ce modèle quant à la fin des années 60 le projet a dû être gelé par manque de moyens. En 1968,l’usine est une nouvelle fois rebaptisée et devient AZLK – Usine Automobile du Komsomol de Lénine.
18. Le plus grand succès de la marque est la Moskvitch-412 dont le moteur développait 75 ch, un chiffre inédit pour l’époque. Les lauréats d’épreuves Olympiques ou d’autres manifestations étaient souvent gratifiés d’une Moskvitch-412. C’est d’ailleurs ce modèle qui a participé à de nombreux rallyes internationaux prestigieux et rejoint leur ligne d’arrivée ! Les rares propriétaires de cette voiture devaient être heureux et fiers de leur industrie automobile nationale... avant la période de stagnation de la fin des années 70.

Lu sur : http://bigpicture.ru/?p=451972
Adaptation VG

Tag(s) : #Moskvitch, #Anecdote, #Photos