Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lada Kalina Sport désormais en Ukraine.

La Lada 1119 Sport a reçu le feu vert pour être commercialisée en Ukraine.. Plus puissante, plus rigide, plus attrayante mais dans le fond, pas totalement différente d’une Kalina normale, présente-t-elle un intérêt ? C’est la question a laquelle tente de répondre le site Autocentre.ua.

En premier lieu, la Lada 1119 Sport est le chaînon manquant de la gamme. Celle que les propriétaires de voitures russes qui aiment « embellir » leurs bolides en installant des kits carrosseries, en appliquant des autocollants criards ou en bidouillant leurs moteurs pouvaient attendre. Ici les nouveaux pare-chocs, la sortie d’échappement, la suspension plus rigide et rabaissée et les modifications dans l’habitacle sont de série. L’avantage : on achète une voiture personnalisée en conservant la garantie usine. Cette version coûte 25519 hryvnia de plus que la berline 1119 à moteur 1,6l 8 soupapes avec un niveau d’équipement équivalent.

Malgré les nouveaux sièges, la position de conduite est haute et trop proche du volant. Quand on monte dans une voiture sportive on veut être installé plus bas. D’un autre côté, cette position de conduite permet une bonne vision périphérique, d’autant plus que les vitres sont grandes et les rétroviseurs généreux. L’intérieur en plastique sombre de la Kalina Sport est égayé par la sellerie de couleur claire, par le décor argenté de la console centrale et le pédalier spécifique.

La Lada 1119 Sport essayée était équipée d’un 1,6 l 16 soupapes de 98ch. Le même que dans la Priora. Il était accouplé à une boîte de vitesse renforcée de VAZ-2112. C’est pourquoi cette voiture se mène comme les autres membres de la gamme Lada. Le moteur monte dans les tours de manière régulière mais lentement. Mais son caractère est le même sur toute la plage de régime et il n’y a pas à se plaindre de son élasticité.

On retrouve les vibrations habituelles dans les rétroviseurs et dans le levier de vitesse. Il faut un peu de force pour passer les rapports, mais la sélection manque un peu de précision et comme toutes les voitures russes il est possible que le levier devienne moins dur avec le temps.

La Kalina Sport peut atteindre 190km/h. Elle est plus rapide qu’une 1,6 l normale (donnée pour 170km/h). A l’accélération elle est également nettement plus vive avec un gain de 2,8 secondes sur l’exercice du 0 à 100km/h. On remarque aussi qu’une Kalina Sport avec la climatisation allumée ne roule pas moins vite qu’une Kalina normale avec la climatisation éteinte. D’ailleurs on ne peut voir si la climatisation est enclenchée qu’en sentant la température de l’air ou en regardant l’enfoncement du commutateur car, comme sur les autres Kalina que nous avions pu tester auparavant avec la climatisation, la diode LED ne fonctionnait pas.

La suspension sport rabaissée avec des amortisseurs et des ressorts plus rigides, les bras supérieurs de suspension originaux et les jantes 15 pouces montées en pneus au profil bas, 195/50 ne transforment pas cette Lada 1119 Sport en « planche à pain ». Certes, sur cette version les irrégularités de la route remontent plus sèchement que dans une Kalina habituelle, mais dans les virages elle est plus rapide et plus facile à mener. En utilisation quotidienne on remarque que le volant manque de rappel, celui-ci n’apparaissant qu’en augmentant l’angle de braquage. Malgré tout, en manœuvre on se satisfera de la direction qui ne nécessite que 3 tours de buté en buté (contre 4 pour les autres Kalina équipée d’une assistance électromécanique). Le rayon de braquage est plus court. Au niveau des freins, on note le montage en série d’un ABS.

La Lada 1119 Sport offre immédiatement du plaisir de conduite et il n’est pas nécessaire de modifier son apparence extérieure après son achat. Même les jantes à rayons ont un dessin très sympa et s’accordent parfaitement à cette version. A l’intérieur aussi les modifications apportées se suffisent à elles-mêmes. Manquera peut-être un volant et un pommeau de levier de vitesse en accord avec le pédalier. Le moteur est plus puissant, la suspension un peu plus dure et la sortie d’échappement permet au moteur de gronder un peu plus. Pour le reste, il s’agit d’une Kalina avec sa construction assez simple, sa fiabilité russe et sa facilité de réparation.

Les Plus :

  • apparence plus flatteuse
  • direction plus précise
  • tenue de route plus sûre

Les Moins :

  • Faible précision du levier de vitesse
  • Position de conduite peu sportive

Légende des photos :

  • L’agencement des compteurs est spécifique mais la lecture des chiffres est difficile une fois la nuit venue.
  • Les nouveaux sièges constituent la principale différence dans l’habitacle. Ils se remarquent immédiatement. Mais la position de conduite est toujours aussi élevée et trop proche du volant. Il faudrait être assis plus bas.
  • Ce moteur 1,6l 16 soupapes développe la puissance et le couple les plus élevés de toutes les mécaniques disponibles sur la Lada 1119. La Kalina Sport dispose d’une barre anti-rapprochement sous le capot, pour augmenter la rigidité de la caisse.
  • La Lada 1119 Sport 1,6l est équipée de freins avant à disque de plus grand diamètre. A l’arrière les tambours sont également remplacés par des disques. Le mécanisme du frein de stationnement est également modifié.

Lu sur : http://www.autocentre.ua/ac/Auto/Test-Drive/VAZ-1119-17680.html
Adaptation VG