Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aujourd’hui, je suis tombé sur l’un des étalages les plus cools de l’histoire de l’automobile que je n’ai jamais vus : un musée Trabant absolument minuscule, installé au deuxième étage d’un centre de contrôle technique près de Prague, en République Tchèque. Je vous propose une petite visite de cet incroyable petit bijou.

La semaine dernière je suis allé en voiture en Tchéquie pour visiter la belle ville de Prague avec ma mère. Sur la route, j’ai repéré un panneau pour un musée Trabant et j’ai immédiatement fait le détour. Il était tout bonnement impossible de ne pas aller voir cela de plus près.

Après avoir suivi les panneaux, tout ce que j’ai vu a été le bâtiment de ce centre de contrôle technique que vous pouvez apercevoir sur la première photo avec juste un petit logo « Trabant Muzeum Motol » avec une flèche pointant vers la gauche. « Il doit y avoir un autre bâtiment à l’autre coin » me suis-je dit.

Mais je me trompais. En faisant le tour, je suis tombé sur une enseigne géante « Trabant Muzeum » avec une demi Trabant sur le mur. Mais comment diable pourrait-il y a avoir un musée Trabant dans un si petit garage ?

Immédiatement après être entrés, ma mère et moi nous sommes essuyés les pieds sur l’incroyable paillasson Trabant, avons acheté des tickets au comptoir et on nous a donné un guide. Ce livre comprenait une histoire ridiculement complète de la Trabant, ainsi que des instructions pour la visite du musée.

Des instructions se limitant à : « Monter les marches ». Parce que le musée occupe l’étage situé au-dessus du centre de contrôle. Mais n’imaginez pas une seconde que cela signifie que ce n’est pas un musée Trabant étonnant et complet. Parce qu’il l’est !

Les murs de la cage d’escalier sont tapissés de papier peint Trabant avec des P50 et la lettre S (le « S » est bien sûr le logo de la société qui a construit la petite voiture en duroplast des années 1960 jusqu’aux années 1990, c’est-à-dire Sachsenring).

En haut de l’escalier se trouve une impressionnante fresque murale représentant la chaîne de montage ainsi qu’une vitrine remplie de jouets Trabant. Sans doute la collection la plus complète au monde de miniatures Trabant ! Sur le mur du couloir situé en haut des marches de l’escalier on trouve aussi de vieilles publicités et des photos historiques de Trabant en rallye. Sérieusement, ces photos de coureurs en Trabant sont franchement cool ! Extrêmement cool.

Ensuite, après avoir traversé ce couloir rempli de souvenirs de Trabant, vous entrez dans la pièce principale, qui inclue tout au fond cette scène de garage. Face à cette reconstitution vous trouvez une série de Trabant sur lesquelles le guide donne de nombreux détails amusants. Mon anecdote préférée est celle sur cette AWZ P70 Zwickau, prédécesseur de la Trabant. Apparemment, son ancien propriétaire avait installé lui-même le couvercle de coffre arrière car à l’origine on ne pouvait accéder au coffre qu’en rabattant la banquette arrière. C’est un peu dingue si vous y réfléchissez.

Mais elle n’était pas seule : voyez toutes ces berlines est-allemandes, à moteur deux-temps, traction avant qui s’accumulent dans ce petit espace situé au premier étage de ce centre de contrôle technique. Il y a même une Trabant raccourcie avec une télévision située devant elle qui peut vous permettre de vous imaginer que vous êtes au volant de cette merveille de 26 chevaux venue d’Europe de l’Est. Et croyez-moi, ce simulateur de conduite de Trabant 601 est absolument incroyable, même si vous ne pouvez pas voir l’immense sourire que j’ai arboré en tentant l’expérience.

Dans le musée on trouve aussi un incroyable éclaté du moteur deux temps de la Trabant animé par un moteur électrique. De l’autre côté de l’étage, il y a plus encore, beaucoup plus. Il y a par exemple une piste de course pour vos Trabant miniatures. Il y a cette magnifique Trabant 1.1, la dernière des Trabant, construite seulement en 1990 et 1991. Il y a aussi cette Trabant Kübel qui était utilisée pour patrouiller sur la frontière entre l’Allemagne de l’Est et l’Allemagne de l’Ouest. Il y a, bien sûr, un tas de jouets.

Je pourrais continuer encore et encore sur ce petit musée situé sur un seul étage. D’accord, techniquement, il y avait aussi quelques voitures exposées devant le musée. Comme cette Trabi devant une peinture murale d’un baiser entre Léonid Brejnev et Erich Honecker (reproduction d’une célèbre fresque peinte sur le Mur de Berlin aux alentours de 1990 et intitulée « My God, Help Me to Survive This Deadly Love »). Et si vous avez des enfants, vous pouvez louer ces pousseurs Trabant pendant que vous faites la visite.

Cet endroit est juste un petit bijou. Un bijou minuscule mais impressionnant et niché au première étage d’un centre de contrôle technique. Comme les voiture ont-elles été emmenées là ? Je n’en ai aucune idée mais je suis content de ma découverte. Alors, la prochaine fois que vous passerez à Prague, ne manquez pas cet endroit. Visitez le Trabant Muzeum Motol !

Lu sur : https://jalopnik.com/i-just-stumbled-across-a-tiny-trabant-museum-in-prague-1825253281
Adaptation VG

Tag(s) : #Trabant, #Musée, #Tchéquie, #Visite, #Photos