Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le premier cabriolet de haute qualité basé sur la VAZ-2108 a été construit en 1988 par une société belge peu connue : Yuroskop. La voiture a été réalisée à un seul exemplaire pour un salon local et, il faut le dire, à la hâte sans renforcer correctement la structure de la carrosserie.

Néanmoins, ce cabriolet a été remarqué par les représentants de Scaldia-Volga, le plus grand importateur de voitures soviétiques dans les pays du Benelux et il a été décidé de reprendre cette bonne idée et de mettre en place la production en série d’un cabriolet VAZ-2108. La structure de la voiture nécessitait des modifications significatives et Scaldia-Volga s’est donc tourné vers l’une des entreprises de carrosserie les plus ancienne de Belgique, Garage Meeus. Le dessin de cette version cabriolet a été commandé auprès de Vladimir Iartsev, designer au centre de style d’AvtoVAZ. Avec la participation active des spécialistes du bureau d’étude de la marque, un nouveau dessin de la caisse et les renforts associés ont été imaginés. Deux versions ont même été envisagées : une avec un arceau de sécurité central et une autre sans (c’est cette dernière qui a été choisie).

Le premier prototype de ce cabriolet a été réalisé en 1989 et le lancement en public de la version de série a eu lieu au Salon de Bruxelles en janvier 1990. Son nom - Natacha - était associé à la tendresse et à la féminité. Il sonnait également bien dans toutes les langues européennes et il convenait parfaitement à une voiture destinée à la promenade les cheveux au vent. La Lada Natacha apporte un grand plaisir de conduire car ce n’est pas une « Vosmerka » ordinaire mais une Lada cabriolet !

En 2014, un client s’est adressé à l’atelier « KB Smirnov ». Il voulait acheter l’une des premières versions de Samara et la faire restaurer. Dans les années 1990, il avait déjà conduit une Samara blanche comme neige avec des ailes courtes et un tableau de bord « bas » et cela lui avait laissé de beaux souvenirs. L’atelier « KB Smirnov », ayant compris sa demande, lui a ensuite suggéré de devenir le propriétaire d’une VAZ-2108 moins ordinaire, une version beaucoup plus rare, en l’occurrence un cabriolet Natacha, qui a cette époque ressemblait à un rêve irréalisable. La rareté en question a été dénichée dans la ville de Magnitogorsk. La voiture avait même un kit-carrosserie assez rare monté par Scaldia-Volga et une calandre à quatre phares séparés Hella. Très intéressé par la proposition, le client a approuvé le projet.

La voiture a été rapidement rapportée à Saint-Pétersbourg et les travaux de restauration ont pu débuter. L’atelier « KB Smirnov » s’est même adressé à Vladimir Iartsev en Belgique, où il vit depuis de nombreuses années, pour évoquer l’histoire de la Lada Natacha et du projet de restauration de cet exemplaire. Cela lui a tellement plu qu’il a fait le voyage en Russie pour laisser son autographe sur le couvercle de coffre de la voiture. C’est aussi pour cela que cette restauration porte le nom de projet « Vladimir Iartsev ».

Les spécialistes de l’atelier de restauration ont décidé de recréer à l’authentique la Natacha et l’ont complétée avec la symbolique de Scaldia-Volga. Peu de gens se souviennent que cette société a été directement impliquée dans la création de cette rare version de Lada Samara mais s’est aussi chargée de la vente sur le marché du Benelux de modèles tels que la ZAZ-965 Yalta, de la Scaldia 1400 Elite (Moskvitch-408), de la GAZ-24-76 et d’autres versions « export » de voitures russes.

Cette Natacha a donc été entièrement restaurée, le moteur et la boîte de vitesses rénovés, le système de freinage entièrement refait, de même que l’échappement et le système de refroidissement. Certaines pièces de carrosserie ont été remplacées (montage des ailes avant courtes et de la calandre idoine). Les autocollants reprenant la symbolique Scaldia-Volga ont été créés de toutes pièces mais sont fidèles à l'histoire en se basant sur des photographies d’archive. L’intérieur de la voiture ainsi que la capote ont été entièrement restaurés en utilisant des matériaux plus modernes tels que ceux rencontrés sur les yachts de luxe. L’atelier « KB Smirnov » s’est donc permis de s’éloigner des canons de l’authenticité pour offrir au propriétaire de ce cabriolet plus de praticité et plus de confort dans des conditions météorologiques défavorables.

Lu sur : http://kbsmirnova.ru/catalog/lada-natasha-vladimir-yarcev/
Adaptation VG

Tag(s) : #Lada, #Natacha, #Photos, #Personnalités, #KB Smirnov