Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout le monde connaît les autobus Ikarus. Pendant longtemps, ils ont été le principal moyen de transport dans toutes les villes d’URSS et de l’espace post-soviétique. Mais en plus de l’Ikarus, on trouvait en Hongrie d’autres producteurs automobiles !

Mais commençons donc par Ikarus. A l’origine, la société fondée à Budapest en 1895 produisait des attelages hippomobiles et des produits métalliques avant de se tourner en 1913 vers les voitures et les autobus. Plus tard, la production de voitures a été abandonnée et Ikarus existe toujours aujourd’hui comme principal constructeur de bus en Europe. Sur la photo on voit un Ikarus 280, un grand classique.

Fejes est une société qui a existé de 1923 à 1932 et qui n’a fabriqué durant cette période que 45 voitures dont une partie a été achetée par les services postaux. La photo montre une Fejes de 1926 avec une carrosserie Touring. Vous remarquerez la position inhabituelle des phares.

Raba qui fut autrefois le plus grand fabricant de véhicules de transport de marchandises et de matériel militaire de Hongrie a été fondé en 1896. Aujourd’hui, la firme est spécialisée dans les engins à chenilles et dans les composants de camions. On peut voir en photo un camion Raba S22.

Magomobil est la plus grande usine automobile d’avant-guerre en Hongrie. Elle a été fondée en 1901 (et s’appelait initialement Podvinecz & Heisler) et a produit jusqu'en 1929 des voitures de tous types.,Elle n’a pas résisté à la crise mondiale de 1929 qui a obligé ses propriétaires à mettre la clé sous la porte. En photo, un fourgon postal Magomobil de 1924.

La Balaton (à droite) et l’Alba Regia (à gauche) sont deux micro-voitures développées en 1952-1955 par un groupe d'ingénieurs dirigé par Erno Rubik (oui, l’homonyme du créateur du Rubik’s Cube !) sur l'ordre du Ministère de l'Industrie Lourde de Hongrie. Les deux voitures auraient dû être produite en série à partir de 1956 mais l’insurrection de Budapest a mis fin à ces plans.

Csepel est un fabricant de camions et de matériel militaire fondé par un décret du gouvernement immédiatement après la guerre. Il produit son premier véhicule en 1949. L’entreprise a fait faillite en 1996, mais les « vieux » Csepel roulent encore sur les routes hongroises et participent même parfois à des manifestations de véhicules historiques. On peut voir en photo un Csepel D450.

Csonka est l'une des premières usines automobiles hongroises. Elle a existé de 1909 à 1912. L'entreprise n'a produit que quelques dizaines de voitures mais certaines ont survécu jusqu'à nos jours.

La Puli est une voiturette produite de 1986 au début des années 2000, d’abord avec un moteur à essence et plus tard avec un moteur électrique. Il faut noter que dans sa construction, on utilisait des pièces de Skoda, de VAZ et de Polski-Fiat.

La photo montre une Pente 500, la VW Coccinelle hongroise, comme la désignait la compagnie Weiss Manfred Steel Works, un grand conglomérat qui après la guerre avait décidé de commencer la production de voitures. Ce modèle a été présenté en 1947, mais un an plus tard, le gouvernement a nationalisé l'industrie hongroise et la production de Pente n'a jamais pu commencer.

Et pour finir, la Fesztival de Kalman Shabadi. Il s’est construit cette magnifique samodelka en 1960 !

Lu sur : https://www.popmech.ru/vehicles/239644-10-vengerskikh-avtomobiley-ne-tolko-ikarus/
Adaptation VG

Tag(s) : #Histoire, #Hongrie, #Top