Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aussi curieux que cela puisse paraître, le tout-terrain rustique originaire d’URSS a connu une longue aventure en Italie. Tout a commencé avec Luigi Martorelli, un habitué des raids dans le Sahara, et dont l’attention avait été attirée par le GAZ-69, un 4x4 soviétique extrêmement robuste. Mais l’Italien, issu d’une famille très connue dans les affaires, n'avait tout simplement pas pu s’en acheter un dans son pays car il n'y était pas vendu. Il pris donc contact avec Avtoexport, organisa une campagne publicitaire appropriée et commercialisa en Italie le GAZ-69 et bientôt le tout-nouveau UAZ-469 !

Qu’est ce qui attirait les Italiens dans cette voiture soviétique ? C'était tout simple, il  constituait une alternative peu coûteuse à d'autres 4x4 avec de très bonnes capacités de franchissement. Il disposait aussi d’un châssis puissant, d’un intérieur spartiate (bien que modifié), la possibilité d’être découvert (le temps en Italie permet de profiter de cette option) et de bons moteurs. Il faut rappeler que pendant ce temps-là, les UAZ n’étaient toujours pas en vente « libre » en Union Soviétique et il n’y avait qu’à l’étranger que l’on pouvait jouir des qualités du UAZ.

Naturellement, tous les UAZ importés en Italie par les frères Martorelli étaient améliorés et ils étaient disponibles en plusieurs variantes. Les UAZ italiens de cette époque n’avaient rien à envier au Hunter moderne. La version du UAZ-469B avec un moteur essence OuMZ-451M (2,500 cm3, 75ch) s’appelait UAZ Explorer, celui avec un moteur diesel Peugeot XD2 (2,500 cm3, 76 ch), UAZ Marathon, celui à moteur turbodiesel VM (2,400 cm3, 100 ch) UAZ Dakar et celui à moteur essence Fiat (2,000 cm3, 112 ch), UAZ Racing.

Pour la première fois, les UAZ italiens disposaient en série de la direction assistée, de sièges sport et même d’un toit rigide, même si le climat a fait que la plupart des voitures ont été vendus avec la bâche standard. Les modifications les plus importantes, telles que l’installation du moteur diesel, étaient faites à Oulianovsk et les petites améliorations en fonction du client final étaient réalisées dans les ateliers de Martorelli à Rome et à Milan.

Aux portes de leur entreprise, les frères Martorelli avait même aménagé un petit parcours d’obstacles, comprenant en particulier une fosse remplie d’eau avec des rampes à 45° et un tremplin. Des voitures spécialement préparées prenaient d’assaut cette fosse et faisait des sauts spectaculaire sur le tremplin devant les acheteurs potentiels !

Au total, entre 1973 et 1999, Martorelli a vendu en Italie, 6,662 UAZ soit bien plus que le nombre de UAZ livrés à des propriétaires privés en Union Soviétique ! La voiture était si intéressante aux yeux des Italiens qu’elle s’étalait même dans les journaux, comme le prouve cette couverture de « Solo Auto 4x4 » en novembre 1988. Elle a même été vue dans une scène de crime du feuilleton télévisé « La Piovra »… !

Pour finir, il faut noter que le UAZ-469 n’est pas le seul modèle de l’Usine d’Oulianovsk qui a été vendu en Italie. Les importations ont également porté sur le célèbre fourgon UAZ-452 mais ce ne sont pas les frères Martorelli qui s’en sont chargées.

Légende des photos :

  • UAZ ! Beauty ! Grazia ! Bello!
  • Entre 1985 et 1992 le plus jeune des frères Martorelli, Filippo, a remporté à plusieurs reprises le Championnat d’Italie de courses tout-terrain avec un UAZ spécialement préparé.
  • Entre les années 70 et 90, le UAZ va jouir d'une très bonne demande en Italie. Cela a grandement contribué à la réussite sportive des frères Martorelli. En 1975, l’équipe de Luigi Martorelli composée de quatre UAZ-469B et une moto Dnepr a entrepris un raid de 11,000 km dans les sables du Sahara.
  • Les frères Martorelli font partie de ceux qui ont mené les Italiens à se passionner pour les véhicules tout-terrains. Tous étaient des sportifs invétérés et ils ont participé à de nombreuses courses et fait de l’auto-cross. Depuis 1971, ils comptaient parmi les prétendants les plus sérieux à la victoire dans les compétitions auxquelles ils ont participé. En 1972, 26 équipages ont pris part au premier rallye hivernal pour véhicules tout-terrains organisé par le club de sport de la ville de Maggiore. Le tracé était très difficile avec des traversées à gué et des passages dans le lit d’une rivière parsemé de rochers cassants… Luigi Martorelli a remporté cette course au volant d’un GAZ-69.
  • En 1982, le UAZ-469-B a remporté la première place absolue du championnat national où il était engagé dans la catégorie 4x4 à moteur diesel. En 1983, il a pris la deuxième place au général et la première de sa catégorie. En 1984, il a de nouveau repris la première place. En 1992, Filippo Martorelli est devenu champion d’Italie avec un UAZ-469.
  • Leur premier 4x4 de course était un GAZ-69 préparé et l’une de leurs dernières voitures un UAZ-469.
  • UAZ Martorelli avec moteur diesel Peugeot.
  • Le UAZ Martorelli Explorer avec capote (en haut) et le UAZ Martorelli Marathon avec un hard-top en plastique (en bas).
  • Le UAZ Martorelli avec une capote. L’habitacle est de toute beauté.
  • L’un des produits proposé par les frères Martorelli avec de nombreuses améliorations.
  • Une publicité pour UAZ en Italie.
  • Un article publié dans un magazine italien de voitures. Le UAZ y était beaucoup apprécié.

Lu sur : https://www.drive2.ru/b/483262024638267912/
Adaptation VG

Tag(s) : #Histoire, #UAZ, #Martorelli, #Export, #Italie, #Vidéo