Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A quoi pense-t-on en premier lorsqu’on prononce le nom de UAZ ? A ses tout-terrain simples et fiables et en particulier à la « Bukhanka » cette célèbre fourgonnette dont les capacités ont toujours été impressionnantes. Mais lorsqu’on connait l’Usine Automobile d’Oulianovsk on pense aussi aux camions de faible tonnage puisque c’est justement avec un véhicule de ce type que l’histoire de UAZ a commencé. Ce petit camion portait le nom de UAZ-300.

Pourtant, si l'on veut être précis, le premier véhicule fabriqué à Oulianovsk en 1942 fut une version militaire du célèbre ZiS-5 3 tonnes. A la fin de la guerre, quelques OulZiS-254 4 tonnes ont également été construits, mais leurs caractéristiques laissaient à désirer. Par la suite, on a décidé de mettre une croix sur ce projet et le gouvernement hésita à confier à UAZ la construction d’un nouveau camion d’une capacité de une tonne.

A cette époque, les camions de ce tonnage n’existaient pas en tant que catégorie au pays des soviets. Historiquement, l’industrie du pays était « coincée » par ce dogme que les camions doivent avoir une capacité de chargement de 1,5 tonne ou plus. Les petits transports étaient faits avec des pickups GAZ-415 500kg basés sur la fameuse « Emka ». Il existait donc un vide et on a proposé à UAZ de le combler. Comme toujours, le nouveau véhicule devait être fait « pour hier » et pour accélérer le processus de création du UAZ-300, on a donc décidé d’emprunter des solutions techniques et des pièces de véhicules d’autres marques déjà bien en place sur les chaînes de montage.

Ainsi, il fut décidé de prendre le moteur de la GAZ Pobeda, un quatre cylindres de 50 ch. Les freins à tambours étaient aussi empruntés à une voiture particulière. La suspension à ressorts une copie en réduction de celle du camion lourd IaAZ-200 en tenant compte des caractéristiques de la nouvelle venue. En revanche, il fallu inventer la boîte de vitesses en partant de zéro. D’ailleurs, par manque d’équipements appropriés chez UAZ, sa fabrication fut confiée à GAZ. Les ingénieurs dépensèrent également énormément d’énergie pour créer une véhicule à la ligne équilibrée et ils pouvaient être fier de leur UAZ-300.

On lui a pourtant préféré la variante proposé par le styliste de chez GAZ venu en aide aux concepteurs de UAZ. Comme c’est souvent le cas avec l’industrie automobile soviétique cette version copiait beaucoup de choses sur ses analogues étrangers. Le style du UAZ-300 rappelait donc de manière surprenante les light trucks américains de ces années-là en particulier les pickups Studebaker.

La sortie du premier exemplaire de UAZ-300 était programmée pour l’anniversaire de la Révolution d’Octobre en 1949. Et le second exemplaire a été montré lors du défilé du premier mai en 1950. Ce véhicule a ensuite suivi des tests approfondis en compagnie d’ailleurs du UAZ-302, un modèle affichant une capacité de chargement de 1,5 tonnes. La différence fondamentale avec son « petit frère » était la présence de roues arrière jumelées.

Lors de ces essais le UAZ-300 fut comparé au GAZ-MM. Mis à part qu’il manquait parfois de puissance quand il était chargé, le nouveau venu résistait honorablement à la comparaison avec le « vétéran ». Pourtant malgré ses bons résultats et pour cause de nouveaux projets pour le constructeur d’Oulianovsk, le UAZ-300 n’a jamais été produit en série ! A l’été 1951, la résolution du Conseil des Ministres de l’URSS de faire produire par UAZ des stations radars pour satisfaire des besoins militaires urgents résonna comme un coup de tonnerre !

Lu sur : http://5koleso.ru/articles/obzory/uaz-300-upushchennaya-vygoda
Adaptation VG

Tag(s) : #Histoire, #UAZ, #300, #Camion